Quelque chose de la poussière, Lune VUILLEMIN

vuillemin.jpg

13 € – Les éditions du chemin de fer

Histoire racontée à deux voix : la vieille et la bleue. On pourrait parler de tessiture et de partition… Celle de la vieille : regret du temps qui passe, amertume face à la vie qui n’a pas donné ce qu’elle aurait pu. Celle de la bleue : envie de vivre, de connaître et d’éprouver l’amour, lutte contre la mort et le ressentiment. Un roman intérieur, viscéral (sentiments, pulsions) autant que du dehors : la nature est un cadre qui répond à ou qui anticipe ce que vivent les personnages. Une vraie belle écriture. Phrases courtes, finesse, poésie. Les illustrations noires, et lumineuses, teintent ou rehaussent le texte d’une atmosphère fantastique (la forêt mystérieuse).

Romain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s