A la ligne – Joseph PONTHUS, Folio

7,50 €

C’est un livre politique et poétique, drôle et tragique.

Cela grenouille de références éclectiques, des plus populaires aux plus élitistes.

Un formidable premier roman sur la condition (intérimaire) en usine aujourd’hui, tant sur la forme que sur le fond !

Extrait :

« Si je n’avais pas la frousse de perdre ce satané boulot

Si j’avais les couilles d’un lanceur d’alerte

Si jeunesse savait

Si vieillesse pouvait

Si moi qui ne suis plus jeune ni vieux savais et pouvais

Bordel le bordel que je foutrais dans ce satané abattoir »

Ou encore :

« Demain

En tant qu’intérimaire

L’embauche n’est jamais sûre

Les contrats courent sur deux jours une semaine tout au plus

Ce n’est pas du Zola mais on pourrait y croire

On aimerait l’écrire le XIXe siècle  et l’époque des ouvriers héroïques

On est au XXIè siècle

J’espère l’embauche

J’attends la débauche

J’attends l’embauche

J’espère

Attendre et espérer

Je me rends qu’il s’agit des derniers mots de Monte-Cristo. »

R.I.P Monsieur Joseph Ponthus.

Marion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s